L'INB anticipe la croissance

30 mai 2017


En préparant les inscriptions aux nouvelles formations de l'Institut nautique de Bretagne (INB), le directeur, Laurent Winisky, constate un petit frémissement du marché nautique en terme d'emplois.


Il s'en réjouit et s'y prépare, y compris en pensant à un déménagement qui devient « inévitable ».


Directeur de l'Institut nautique de Bretagne, Laurent Winisky estime que le nautisme est en train de se redévelopper et que le secteur est pourvoyeur d'emplois.


L'année de formations pour les stagiaires est terminée ou en passe de l'être. Se préparent déjà les inscriptions pour la rentrée prochaine : « Les jurys d'admission des stagiaires vont commencer à se réunir en mai et juin », expliquait, hier, le directeur de ce centre de formation aux métiers nautiques (*). Laurent Winisky n'est pas inquiet pour « remplir ces formations professionnelles », pour au moins deux raisons. « D'une part, il y a de l'emploi. Et, d'autre part, les moyens de s'épanouir dans les métiers du nautisme sont nombreux, avec l'arrivée des nouvelles technologies dans un secteur où beaucoup de choses sont encore à inventer », résumait-il. Il précisait aussi que « nos formations fonctionnent bien, même pour les personnes en reconversion. Selon les secteurs, l'âge de nos stagiaires va de 15 ans et demi à plus de 50 ans, en reconversion professionnelle ».

Lire l'article complet sur le Telegramme


Autres communications

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.