Pour répondre à son manque chronique d’espace dans ses bâtiments concarnois, la rentrée d’une partie des stagiaires de l’Institut nautique de Bretagne se fait actuellement à Port-La-Forêt. Une bouffée d’oxygène, en attendant mieux.

Deux cents étudiants et stagiaires il y a une douzaine d’années, et plus de 400 pour la rentrée en cours… À l’Institut nautique de Bretagne, on a appris depuis longtemps à repousser les murs et à optimiser l’espace, dans le bâtiment situé à l’angle de la rue Bayard et du boulevard Bougainville, pour travailler dans de bonnes conditions.

Un exercice qui a toutefois ses limites. Et si, depuis des années, la direction tente de trouver une solution, des urgences se faisaient ressentir, pour cette reprise des cours. « En mai, nous avons décidé de récupérer les anciens locaux de MerConcept, la société de François Gabart, à Port-La-Forêt », explique Laurent Winisky, le directeur. 850 m² de bâtiments et 1 500 m² de stockage à l’extérieur, laissés libres depuis le déménagement de l’entreprise à Concarneau, et loués par l’INB à la Sodefi.

« La question de l’espace va se reposer »
« C’est pour nous une belle bouffée d’oxygène », confie le directeur, qui avait un temps manifesté l’intérêt de l’INB pour une partie des vastes espaces de la criée bientôt laissés vacants. Un projet finalement avorté. « Compte tenu des conditions, nous ne pouvions pas répondre à l’appel d’offres », alors lancé pour son occupation.

« L’an dernier, des formations s’étaient même tenues au Pôle nautique municipal, grâce à la Ville », indique Laurent Winisky, qui rêve toutefois d’une solution plus pérenne. « Il est clair que la question de l’espace va se reposer ».

Retrouver la suite de cet artcile du Tlegramme sur www.institut-nautique.com

Autres communications